PETIT MANUEL DE PILOTAGE RADIOCOMMANDE

 

Les personnes qui débutent seules pour piloter leurs modèles, le crashent dès que l'avion a quitté le plancher des vaches (de Haute-Savoie...),

ignorant une partie des subtilités du pilotage.

         On ne monte pas en tirant sur le manche

         La manette des gaz n'est pas coupée ou plein pot

         La direction n'est pas uniquement faite pour taxier le modèle

 

Ce petit guide a pour objectif de vous familiariser avec le monde passionnant de l'aéromodélisme.

 


Premier conseil de sagesse :  

Si vous n'avez aucune expérience dans le pilotage des modèles réduits, nous vous conseillons de vous rapprocher d'un club ou d'un pilote expérimenté.


Apprendre à piloter en 2 ou 3 axes ?  

Un avion se déplace dans un espace à 3 dimensions ou se réfère à 3 axes orthogonaux passant par son centre de gravité (CG).  

L'avion évolue autour de ces axes :

 

Axe de Tangage (Pitch axis)

         axe tranversal perpendiculaire au plan de symétrie, parallèle à l'envergure et

         autour duquel se produisent les changements d'assiette longitudinale.  

         Commandé par le manche de profondeur

 

Axe de roulis (Roll axis)

         axe longitudinal contenu dans le plan de symétrie et autour duquel se produisent

         les changements d'assiette transversale.           

         Commandé par les ailerons

 

NB : les ailerons se déplacent en sens contraire :

       - aileron montant : diminue la portance, l'aile a tendance à descendre

       - aileron descendant : augmente la portance, l'aile se soulève

       - la combinaison des deux fait pivoter le modèle autour de son axe.

 

Axe de lacet (Yaw axis)    

        soutenu dans le plan de symétrie perpendiculaire aux 2 précédents et autour

        duquel se produisent les mouvements de lacet.  

        Commandé par la direction

 

Il est préférable de débuter directement en 3 axes. La synchronisation des mouvements est plus difficile mais les bons réflexes seront pris dès le début et vous n'aurez pas à tout réapprendre pour passer de 2 à 3 axes afin d'évoluer dans le modélisme. 


Le choix du mode 

Le mode détermine la position du stick qui commande : la profondeur, la direction, les gaz et les ailerons.

 

Il y a 8 modes au choix. Pour la France, dans la pratique, nous en retiendrons 2.

 

Mode 1 :       manche gauche :     horizontalement :         Direction

                                                     verticalement :              Profondeur

                     manche droit :         horizontalement :          Ailerons

                                                     verticalement :              Gaz

 

Mode 2 :      manche gauche :      horizontalement :         Direction  

                                                     verticalement :              Gaz    

                     manche droit :         horizontalement :         Ailerons

                                                     verticalement :              Profondeur

 

A choisir suivant votre goût ; chaque mode a ses avantages et ses inconvénients.

Il est souvent souhaitable de choisir le mode pratiqué dans votre club.


Le simulateur

(découvrir les commandes et les réactions du modèle)

 

La meilleure méthode pour apprendre ou s'entraîner lorsque les conditions météo ne sont pas favorables, est d'utiliser un simulateur de vol RC pour PC.

Il permet de connecter sa radio à son ordinateur.

 

Le risque est nul et vous aurez une idée du comportement du modèle en vol dans la réalité.

 

Pour devenir un pilote "habile", une compréhension des mécanismes de vol, un automatisme des mouvements et du contrôle des situations sont nécessaires.  

La formation doit être rigoureuse : entraînez-vous très régulièrement, surtout au début.

 

Se contenter de voler moteur toujours à fond et virer dans tous les sens aux ailerons, sont de mauvais réflexes, difficiles à perdre, surtout si l'on veut progresser pour pouvoir piloter des modèles de plus en plus sensibles.

Soyez patients et entraînez-vous à piloter correctement.

L'apprentissage est long et difficile, mais la récompense est belle !

 

Après vous être familiarisé avec les modèles virtuels, vous pouvez rejoindre le terrain et débuter raisonnablement en double commande avec un moniteur.


La veille du vol

Prévoir de charger les accus de Tx, de Rx et de propulsion (pour le vol électrique)

et bien sûr, vérifier l'état du modèle (un avion peut être dangereux pour l'univers qui l'entoure, de plus, il serait dommage de le casser par négligence...)

 

Petit rappel sur les débattements (parfois, même les "anciens" ont des doutes pour les ailerons !) :

 

Le pilote derrière son avion, les gouvernes du modèle doivent réagir :

 

Profondeur : manche vers le bas (tirer) : Gouverne vers le haut (monte)

 

Direction :    manche à gauche : Gouverne à gauche

 

Ailerons :     manche à gauche : Aileron gauche vers le haut (monte)

                                                    Aileron droit vers le bas (descend)

 

Moteur :        manche en bas : Moteur coupé


Pour que le pilotage soit précis, efficace et agréable, il faut que l'avion soit parfaitement

construit (symétrie des cellules, des plans de voilure...) et bien réglé (centrage, incidences, calage moteur) et en vol, qu'il soit trimé correctement.